Le rempotage d’une orchidée est vital pour la plante. Cette opération garantit sa bonne santé, sa croissance, sa floraison et sa longévité. Le rempotage est facile, la plus grosse partie du travail consiste à rassembler les matériels et les produits. Après, c’est une affaire de quelques minutes. Voici en détails les secrets d’un rempotage d’orchidée réussi.

Quels matériels pour rempoter une orchidée ?

Pour rappel, le rempotage d’une orchidée doit se faire tous les deux à trois ans. Au moment de son acquisition, le producteur l’aura déjà traité au préalable. Seules quelques opérations d’acclimatation seront nécessaires. L’acclimatation est semblable au rempotage sans qu’il y ait l’élagage, une opération à suivre attentivement. Donc voici les outils et produits nécessaires pour le rempotage ou même pour l’empotage :

  • Le pot : le pot doit être transparent pour pouvoir faire pénétrer la lumière jusqu’aux racines et pour pouvoir vérifier l’état desdites racines. La vérification des racines est très importante car la putréfaction de celles-ci s’étend très rapidement et cause la mort prématurée de la plante. Le fond du pot doit contenir plusieurs perforations pour permettre à l’eau issue de l’arrosage de ne pas stagner et pour pouvoir sécher à temps les racines.
  • Cache-pot : à part l’aspect esthétique, le cache-pot devrait permettre une entrée d’air suffisant dans le pot. Pour ce faire, il faut que l’horticulteur puisse passer au moins deux doigts entre le pot et le cache-pot. Pensez à faire sortir l’orchidée de son cache-pot pour donner un bain de lumière aux racines.
  • Substrat : le substrat, c’est la reconstitution de support auquel se fixe l’orchidée pour vivre. À l’état sauvage, cette plante s’accroche sur un tronc d’arbre ou sur un rocher. C’est pourquoi, le terreau et surtout la terre n’est pas bon pour l’orchidée. Les magasins de jardinage vendent des substrats spéciaux pour orchidée mais il est tout à fait possible de fabriquer soi-même le substrat. Il faut juste avoir de la sphaigne, de l’écorce de chêne et de la perlite.
  • Outils et produits divers : paire de ciseaux ou petit sécateur, une paire de gants en caoutchouc pour se protéger et pour protéger la plante, brumisateur, eau à faible taux de calcaire sinon eau de pluie ou eau distillée, fongicide, engrais qui sera utilisé beaucoup plus tard.

Orchidées avant la coupe des racines marron

Rempoter orchidée

Orchidée après la coupe des racines marron

Rempotage orchidée

Comment faire pour rempoter une orchidée ?

Le rempotage consiste à changer le pot de l’orchidée au fil de son développement. Mais ce n’est qu’un détail de l’opération car après avoir suivi les étapes avec attention, beaucoup constateront que le rempotage est possible en réutilisant l’ancien pot. Si le rempotage semble long pour un novice, il n’excède en réalité même pas 10 minutes par orchidée.

Orchidée

Voici le rempotage étape par étape :

  • Rassembler des matériels propres : le nouveau pot d’un diamètre légèrement plus grand que l’ancien est à essuyer avec un tissu propre. Si l’ancien pot est à réutiliser, il faut bien le nettoyer avec de l’eau et puis le sécher. Les outils coupant à savoir les ciseaux et le sécateur doivent être stérilisés en les faisant passer sur une flamme de briquet. Il faut aussi éliminer au préalable toute présence de poussière sur la table de travail.
  • Préparer le pot : il faut vaporiser la sphaigne avec de l’eau et bien mélanger les trois composants de substrat afin de le verser sans tasser jusqu’à mi-hauteur du pot.
  • Dépoter l’orchidée : enlever l’orchidée de son pot est nécessaire afin d’enlever par la suite le substrat qui se fixe sur les racines avec les doigts. L’ajout de substrat se fait après dépotage si l’ancien pot est à réutiliser.
  • Élaguer l’orchidée : après le dépotage, l’orchidée doit être élaguée. L’horticulteur doit donc couper court les feuilles mortes et les hampes florales desséchées. Les racines pourries, molles et de couleur marron doivent être aussi coupées à la base. Pour celles qui sont uniquement gâtées en partie, il faut seulement couper la partie morte en laisser un demi-centimètre vers la partie saine pour ne pas blesser cette dernière.
  • Traiter l’orchidée : la vaporisation de bactéricide et de fongicide sur les racines de la plante est un traitement à ne pas négliger afin de prévenir la maladie.
  • Rempotage proprement dit : ce procédé consiste à mettre l’orchidée dans le pot à moitié plein de substrat en laissant quelques racines en dehors du pot. L’horticulteur peut par la suite remplir le reste de substrat en tapotant le pot sur la table pour tasser un tout petit peu.
  • Entretien après rempotage : il faut humidifier immédiatement les parties visibles de la plante comme les feuilles, les tiges, les racines aériennes avec le brumisateur. Il faut attendre une à deux semaines avant d’arroser la plante et attendre au moins deux mois pour mettre de l’engrais.

Que peut-on retenir du rempotage de l’orchidée ?

Premièrement, le rempotage consiste à donner à la plante un pot plus grand. Un pot plus grand n’est finalement pas nécessaire car et d’un, les racines diminuent de volume après les coupes et de deux, elles ont besoin d’être suffisamment compact pour bien se développer.

Deuxièmement, le rempotage permet de soigner l’orchidée : des coupes pour faire régénérer la plante et favoriser la floraison, un nouveau substrat pour remplacer la putréfaction de l’ancien.

Rempotage en vidéo

Orkideo vous a sélectionné ces vidéos de rempotage par des professionnels. Comme vous pouvez le constater, les techniques peuvent différer. Il ne faut pas oublier que l'orchidée est une plante sauvage à la base alors il n'y a pas une réponse unique pour réussir son élevage.